Aux femmes et aux enfants d’abord
Aux poètes, aux fous, aux amoureux encore

La terre meurt et perd ses feuilles
Elle décline perdue, seule

A vous les êtres sensibles
Refusez la chute libre
Entendez la corde qui vibre
En vous cherchez les voies possibles

Revenez vers Mère nature
En suivant sous l’éclat opale
La route tracée des étoiles
Guide des sages du futur

La terre meurt et perd ses feuilles
Elle décline perdue, seule

Fuyez les saluts divins
L’Apocalypse se joue sans nous
Et fait rêver des sals gourous
Qui ont déjà écrit la fin

Venez à la source de vie
Partager un peu de vôtre être
Oublier avoir et paraître
Peurs et désirs inassouvis

Aux femmes et aux enfants d’abord
Aux poètes aux fous et aux amoureux encore