Chaos

Chaos

Le chaos dans la ville
Fait pleurer la petite fille.


Perdue au milieu du désordre
dans les décombres d’une cité
qui a entièrement brûlée
au détour d’une année.


Année noire, fin du cauchemar
l’Elbe traverse des terres
des déserts jusqu’à la mer
plus que du gravât,
ici et là des ruines des tuiles
de la poussière.

Année 45 Année 0
la petite fille tient une poupée
aux cheveux rouges
comme le sang des morts
des civils innocents
civils des 2 camps.

La petite fille tient une poupée à un bras
celui du vainqueur pointé vers le haut,
l’autre a disparu dans un déluge
de haine et de revanche.


La petite fille tient une poupée
elle la sert dans ses bras
parce qu’il ne lui reste plus que ça
la culpabilité et l’humiliation
d’un futur à supporter.

Et la petite fille aux cheveux blonds pleure
et ses larmes coulent
les larmes d’une génération
qui paye encore les erreurs
d’une bande de cons