Les Bruits De La Cité

Les Bruits De La Cité

Je veux te prendre
par la main et marcher
Face au mur
voir la cendre
Et entendre crier
le béton des murs
De plus en plus fort
étouffant ton corps
Ta bouche au souffle coupé
comme la cité
Qui sans cesse voudrait
des murs sans cœur
Des va et-vient
des bruits sans lendemain
De marteau- piqueur