Les cités d’or

Les cités d’or

A travers la Colombie je poursuis des chimères d’enfant
Dans un bus bleu, je remonte vers des rêves d’antan
Retrouver un peu des cités d’or de mon enfance
Celles qui brillaient dans nos yeux remplies d’innocence

Mais depuis l’ère Aztèques la terre a bien changé
L’Eldorado des conquistadors, l’Eldorado des aventuriers
S’est mué en une cité nouvelle grandiose telle Bogota
Qui culmine princesse au sommet de l’Etat

L’Espagne est passé par là érigeant des cathédrales
Qui s’élèvent vers le ciel tels des épées martiales
Et défient l’astre solaire ancien dieu vivant

Mais au cœur de la ville, dans celui des habitants
Quand les portes sont closes et le Soleil couché
Se murmure encore son nom vénéré en secret