Pauvres âmes

Pauvres âmes

Encore ici pauvres âmes

à glisser vers les lames
les caves sont ouvertes
pour que tombent nos têtes

Toi Lycia tu fuis la faucheuse
et suit les enfants dans leurs nébuleuses

Je t’ai serrée dans mes bras
ton sang chaud s’est étalé sur moi
tu as rejoint les parcelles de ma foi
maintenant attends moi
attends moi